Le riad de Marrakech célèbre l’art à travers le festival dans la médina

bleu

La célébration de la culture marocaine dans toute sa splendeur

Les festivals se multiplient, les éditions se succèdent, mais l’art marocain reste indémodable et doté de surprises qui font de lui, l’un des aspects les plus riche de ce pays. Nous voulons dans ce blog vous donner un aperçu de la culture marocaine au travers des différents festivals d’art qui forment aujourd’hui le paysage culturel de Marrakech et du Maroc en général.

Le grand festival de l’art au Maroc concerne et appartient à tout le monde qui se sent artiste ou encore adepte du beau et de l’authenticité. Le festival intègre tous les aspects de la vie des marrackchi. A coté de votre villa de prestige à Marrakech , de nombreux festivals permettent donc aux habitants de se familiariser avec le monde de l’art, du beau et de l’authentique. De milliers de personnes viennent chaque année pour vivre les contours de l’art dans une ville qui elle-même est lourde de son histoire romanesque. L’arrivée à Marrakech permet de découvrir le Royaume dans toute sa splendeur, mais aussi l’art qui est issu de l’histoire de ce peuple. Les amateurs d’acrobatie, les membres du jury ou encore les adhérents peuplent la ville tout au long du festival décuplant des fois la population habituelle de la ville. Le festival constitue donc un attrait touristique certain.

Le festival international d’art en place public plus connu sous le nom de festival awaln’art est l’un de ceux que l’on ne rate pas, sous aucun prétexte valable. Né en 2006, le festival est donc encore à ses premiers pas, mais ceci lui permet donc à chaque édition de faire encore mieux que la précédente. Au jour d’aujourd’hui donc et rendu à sa cinquième édition, le festival connait de plus en plus de succès dans le cœur des touristes et autres habitants de la ville de Marrakech. Il contribue activement à la promotion de la richesse immatérielle vivante du Maroc qui est précieusement conservée et partagée à tous ceux qui désirent la connaitre. Les artistes talentueux qui en sont les garants prennent donc soin de conserver ce patrimoine qui est issu de l’évolution d’un peuple, d’une contrée qui découle d’un foisonnement de cultures.

La récente édition du festival était en 2011, entre le 08 et le 12 du mois de juin. Le succès grandissant du festival est la récompense des efforts fournis par les organisateurs du festival qui rivalisent de créativité pour maintenir la flamme que le festival a su allumer dans le cœur des visiteurs du festival. Même si chaque année ce n’est pas évident, des sacrifices sont consentis pour la bonne cause : le partage de la culture. Des artistes comme le cirque de Shemsy, les acrobates de Tanger et le théâtre nomade continuent de donner leur soutien indéfectible à la promotion du festival.

Le festival propose des scènes de divers horizons. On peut ainsi se laisser emporter par les prestations d’acrobaties ou de circassiens qui se déploient afin de montrer leur savoir faire inestimable. De même, les danseurs et les conteurs de rue occupent chacun un rayon dans l’esplanade du festival pour partager les œuvres de l’esprit. Le potentiel de tout le pays est ainsi partagé et reçu par les nombreux visiteurs du festival qui engrange de plus en pus d’adhérents fidèles qu’on retrouve aux différentes éditions. Moment propice pour échanger et s’informer sur les caractéristiques de l’art de la région. Depuis la création, chaque édition apporte une nouveauté qui permet au festival de s’ériger en festival de référence dans la région toute entière d’Afrique du Nord. Le festival devient donc avec les années un espace privilégié pour la vulgarisation des formes traditionnelles de l’art africain. Le rendez vous est donc pris pour l’année 2012 qui s’annonce plus riche en émotion que les éditions précédentes.